J’admire ces gens qui prennent un sac et partent à l’aventure dans un pays étranger. Ils ont cette curiosité que je n’ai pas. Cette envie de se rapprocher des choses qu’ils ne connaissent pas. C’est fou, je me pose chaque fois la question : pourquoi ont-ils ce désir d’aller chercher des réponses ailleurs ? Je n’en éprouve aucun besoin. Alors, je me sens coupable. Je me dis, mais quel genre d’être humain je suis ! Je ne sais pas m’ouvrir aux autres. Et en fait, je m’en tape. Le voyage commence toujours par un premier pas et je réalise chaque jour le mien.

Le voyage commence toujours par un premier pas… sous la douche

Chaque matin, ma tête bouillonne. Mille réflexions jouent au flipper en tapant sur les bumpers de mes neurones. Impossible d’y échapper. Je ne cherche même pas à les freiner, c’est peine perdue. Et dedans, c’est carnaval ! Famille, boulots, projets, dessins, clients, tout vient. Je ne sais pas si c’est l’action de l’eau chaude qui tombe sur moi, mais ce tourbillon est systématique.

Je me souviens de ce voyage où j’ai créé ce petit personnage avec cet étrange animal posé sur son épaule. Les Ardennes, où j’habite, offrent une multitude de paysages bien différents. Et, le Lac des Vieilles Forges, où je m’étais baladé avec mes enfants la veille, a ce côté apaisant et mystérieux. Je me suis imprégné de ces pierres, de ses forêts et de ces chemins qui nous mènent vers l’inconnu. Sous la douche alors, dans mon imaginaire, est né ce petit bonhomme malicieux qui semblait apparaitre de nulle part. Il est à la recherche d’un contrat. Il trouve la bonne fortune en combattant des êtres maléfiques. C’est un chasseur de monstres légendaires. Le décor est posé, les protagonistes sont annoncés. Le spectacle peut débuter et mon voyage aussi.

J’avais fait ce dessin pour illustrer un texte que Nathalie Leblanc m’avait écrit pour mon héros. Si ça vous intéresse, cliquez ici pour le lire sur Facebook.

Même le plus long des voyages commence par un premier pas. Cette citation de Lao Tseu me rend nostalgique bizarrement. À chaque nouveau voyage, c’est un autre qui se termine. Enfin, cet état ne dure pas, car des douches j’en prends tous les jours et une aventure inédite débute alors.

Cliquez ici pour voir mon précédent poster