Un crayon et une gomme pour changer le monde

Un crayon change le monde

L’humour est une arme pour affronter l’adversité. Beaucoup l’utilise avec intelligence ou par facilité pour rapporter les injustices mondiales. D’autres ont été tués parce qu’il avait osé dire qu’un crayon et une gomme pouvaient changer le monde ou du moins, le faire évoluer. Les évènements de Charlie Hebdo en sont la preuve.

Je ne suis pas assez courageux pour manier l’humour et dénoncer ou me rebeller. Je n’en ai pas le talent aussi. Surfer et s’inspirer de l’actualité pour mettre le doigt sur les choses qui font mal est un exercice difficile. Mes petits mickey sont beaucoup plus léger et absurde, peut-être un peu ridicule quelquefois. Mais il me ressemble et je le partage avec vous.

Un crayon et une gomme peuvent changer le Monde ?

La citation que je mets ici est celle de Malala Yousafzai, une militante pakistanaise des droits des femmes, née le 12 juillet 1997 à Mingora, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa, où elle s’est opposée aux talibans qui tentaient d’interdire la scolarisation des filles.

Un enfant, un professeur, un livre, un crayon peuvent changer le monde.

Quand un petit Occidental comme moi se rend compte des luttes et des risques qu’elle prend pour défendre un droit fondamental, il doit mesurer la chance d’être en France et pouvoir faire ce qu’il veut, quand il veut sans craindre d’oppression. Je pense que beaucoup l’oublie.

Mon dessin ici est dérisoire, je m’en rends bien compte. Mais il est mon hommage pour quelqu’un qui se bat au quotidien pour donner à ses semblables un droit de vie. Chaque jour grâce à ces héros du quotidien, j’ai le droit de créer une illustration, même idiote, pour soutenir des combats, pourtant, d’un autre siècle.

Que représente pour moi ce dessin ? J’aime le côté fonceur du crayon. Il trace une route, sans ménager sa peine. La gomme et le correcteur sont en arrière-plan et commentent. Chacun a un rôle à jouer et tous apportent une pierre à leur histoire… que ce soit les meneurs que les correcteurs.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *