Je suis parfait dans ce rôle :) ! Je corresponds à 100 % l’homme de la citation de Nan Tucket : Mon mari dit qu’il veut passer ses vacances dans un endroit où il n’est jamais allé. J’ai répondu : « Et pourquoi pas dans la cuisine ? »

Est-ce que ça fait de moi un mauvais bougre ? Je n’en sais rien, il faudrait le demander à ma femme, certainement selon certains échos que j’entends ci et là. J’avoue que la cuisine n’est pas le lieu que je fréquente le plus. Je pourrai faire l’effort de m’y intéresser plus, mais est-ce là le véritable nœud du problème

La citation de Nan Tucket, mon point de vue !

Je fais très rarement les repas… pour ainsi dire jamais. La dernière fois que je l’ai fait, ça ressemblait à un des pires champs de bataille de la Première Guerre mondiale, une boucherie sans nom. Conséquence : je suis interdit à vie, d’y remettre les pieds. L’ai-je fait exprès… seuls les plus finauds le sauront. Mais je fais l’amer constat que… je déteste ça !

Pourtant, j’aime manger, aller au resto pour déguster de nouveaux plats. J’ai acheté des livres de cuisine pour les nuls, histoire de m’intéresser, car c’est « facile ». Ben non, rien n’y fait. C’est terrible.

Alors, oui, j’y viens en touriste, mais, avec le respect dû à cette pièce. J’avoue ne pas arriver tel un pénitent, en me fouettant en implorant pardon de mon incompétence. Mais en remerciant chaque jour ma compagne de ce qu’elle fait pour moi.

Ce n’est pas une consolation et même, certains diront de moi que je suis un goujat. J’essaye à mon niveau d’être plus attentionné sur des points que j’estime essentiels. J’aime savoir qu’elle peut compter sur moi à chaque circonstance. C’est aussi, apprécier tous ces moments passés l’un près de l’autre et dans tous les cas, être une personne meilleure chaque jour… et ce, malgré mes lacunes manifestes en cuisine.

Si vous souhaitez me dire que je suis le stéréotype de l’homme d’un autre âge, donnez-moi des conseils en commentaire, ça m’aidera certainement à changer.

Partagez l'article
  •  
  •   
  •  
  •  
  •