Un peu de nostalgie avec une de mes première BD avec comme sujet le jour le plus long : le 6 juin 1944 en vue subjective. Pas de quoi casser trois pattes à un canard mais c’est un petit voyage dans mon passé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *